L'actu du Numérique
Publié le :
6/4/2022
Temps de lecture :
4 min

Les appels téléphoniques, c'est le futur !

Fabien RAVAUD
Mon assistant numérique
Rochefort
Fabien RAVAUD
Ayez le déclic du numérique !
Rochefort

Connaître le motif d'un appel avant de décrocher

Imaginons que vous recevez un appel d'un numéro que vous ne connaissez pas. Sur votre écran s'affiche « Livraison de votre colis ». Justement, vous attendiez l'appel du livreur mais vous n'aviez pas ses coordonnées !

Une simple manipulation suffirait. La personne qui émet l'appel aura préalablement renseigné l'objet de l'appel par écrit. Cela peut être un choix préprogrammé ou bien personnalisé.

Concrètement, votre smartphone sonne, vous regardez l'écran et vous voyez l'objet de l'appel apparaître par écrit : « Entretien d'embauche », « Soirée anniversaire », « Offre commerciale », « Annonce le bon coin », « Décalage du RDV » ...

Ainsi, vous décidez d'y répondre ou non, en toute connaissance de cause. Du côté de l'appelant, avant d'émettre son appel, il pioche son objet d'appel dans une liste prédéfinie ou bien le personnalise en fonction de l'objet pour lequel il appelle.

Paramétrage d'un appel sortant.
Concept du paramétrage d'un appel sortant sur iOS

Y compris les numéros non enregistrés dans le répertoire

La manipulation en elle-même serait presque transparente et obligatoire avant d'émettre l'appel. L'objet se devra d'être court et concis afin d'informer le destinataire.

L'avantage serait autant pour l'appelant, afin d'indiquer très clairement son message que pour le répondant, afin de décider ou non s'il doit décrocher son téléphone.

Une manière de responsabiliser davantage les entreprises commerciales qui appellent pour vendre des services ou des produits. Les numéros non enregistrés dans votre répertoire s'annonceraient alors d'une certaine façon.

On doit ce concept à Dan Mall, bien que d'autres y aient déjà pensé, ce concepteur a eu l'idée de le mettre en image et de le rendre un peu plus concret.

Un jour peut-être dans nos téléphones.

Le garagiste appelle... et vous savez tout de suite pourquoi !

Chez Google, cela est bien plus qu'un concept car le groupe propose depuis quelques temps la fonction "Appels filtrés".

Au menu : motif de l'appel avant de décrocher, enregistrement audio de l'appelant, et également... transcription de la voix.

Discuter avec un étranger, sans comprendre ni parler la langue

Bientôt, ça sera la réalité ! Les futures fonctions qui vont fleurir dans nos appareils seront liées à la traduction instantanée des paroles de votre correspondant.

Là encore, cela permet de sauter les barrière de la langue et d'échanger avec quelqu'un dont on ne comprend pas la langue. Grâce à l'intelligence artificielle de plus en plus performante, les paroles de votre interlocuteur sont traduites au fur-et-à-mesure de son débit de paroles. Magique ! Ou presque...

Certains y verront de la impolitesse, d'autres le progrès : Il suffit de regarder son écran pendant que l'autre nous parle et tout sera traduit à l'écran.

Google appelle cela le Live Caption car la technologie existe déjà mais pour traduire "à la volée" des vidéos YouTube.

Transcription d'un appel téléphonique

Bavarder discrètement

Autre usage possible grâce au sous-titrage automatique : les conversations discrètes. Si vous êtes dans un environnement bruyant ou que l'usage du téléphone à l'oreille n'est pas toléré ou trop visible, il vous restera cette possibilité. Une personne, qui parle la même langue que vous, verra alors ses paroles retranscrites sur votre écran. Reste que la possibilité de lui répondre en retour se fera par voie orale ou par écrit, via l'envoi d'un SMS, par exemple.

Technologies d'avenir

Ces 2 fonctionnalités seront assurément de plus en plus développées. Elles seront peut-être payantes, intégrées aux offres des opérateurs ou accessibles via le simple appui sur un bouton.

Il ne faudra tout de même pas oublier que pour être efficace, ces technologies s'appuient sur l'intelligence artificielle, qui n'est pas infaillible, et sur l'utilisation de nombreuses données personnelles, remontées puis traitées par des serveurs chez des multinationales.

Cet article a été écrit par
Fabien RAVAUD
Mon assistant numérique
Rochefort
Aller sur sa page

Vous aimez cet article ?
Ceux-là devraient vous intéresser :