Formation
Publié le :
6/4/2022
Temps de lecture :
4 min

Accessibilité numérique : le guide des bonnes pratiques pour vos formations

Mon Assistant Numérique
Mon assistant numérique
Mon Assistant Numérique
Mon Assistant Numérique
Co-Fondateur
Mon Assistant Numérique

Dans cet article, je vous propose une liste non exhaustive de plusieurs recommandations pour rendre accessible vos supports de formation.

Avant toute chose, arrêtons-nous sur la définition de l’accessibilité numérique.

C'est quoi l'accessibilité numérique ?

En France, 9,6 millions de personnes sont concernées par un handicap permanent ou temporaire. L'accessibilité numérique est un ensemble de règles et de bonnes pratiques qui permettent aux personnes handicapées d'accéder librement aux outils numériques à leur manière.

Si nous sommes habitués aux traditionnels combos souris-clavier, tablettes ou smartphones pour accéder au monde numérique, certaines personnes ont besoin de technologies d'assistance pour pallier leurs difficultés (comme des lecteurs d'écran, des logiciels de zoom, des claviers ou des casques adaptés). L'accessibilité vise à rendre les outils numériques perceptibles, compréhensibles et navigables sans discrimination.

Il existe des normes d'accessibilité émises par le W3C (World Wide Web Consortium) et réfléchies par des ergonomes en fonction de chaque handicap.

Comment ça fonctionne alors ?

Il existe un ensemble de mesures à adopter pour garantir l’accès au service pour les usagers ayant des besoins spécifiques. Il y a quatre grands principes de l’accessibilité.

Les supports doivent être :

·      Perceptibles (par tous)

·      Utilisables (par tous)

·      Compréhensibles (par tous)

·      Robustes (pour durer)

On peut déterminer trois niveaux d’accessibilité distincts :

·       Les équipements et le matériel

·       Les interfaces logicielles

·       Les contenus des supports et leurs formats

Dans le cas d’une formation, il est ainsi intéressant de connaître certaines notions d’accessibilités car il est possible que dans quelques cas, le problème de l’apprenant soit invisible. Dyslexie, difficultés dans la langue, daltonisme ou même de la fatigue sont des exemples de handicap invisible.

L’accessibilité dans les supports de formation

Depuis la certification QUALIOPI, les centres de formation doivent avoir des notions et des protocoles afin de répondre aux besoins spécifiques de l’apprenant en terme d'accueil. Il est de la même manière important de rester vigilant lors de la création des ressources pédagogiques afin de convenir à tous les apprenants et aux conditions d’utilisation.

Voici quelques conseils pour ajuster au mieux vos supports :

·      Veiller au contraste de la police avec le fond

·      Avoir une taille de police d'écriture lisible

·      Eviter les textes de couleur

·      Sélectionner un type de police sans linéale pour maximiser la compréhension du lecteur

·      Paginer les différents documents

·      Avoir des liens actifs

Exemple à ne pas faire :

Exemple de correction :

Cet article t'a plu ?  N’hésite pas à lire celui-là : La certification PIX sur le CV : Bientôt un incontournable

Cet article a été écrit par
Mon Assistant Numérique
Mon assistant numérique
Mon Assistant Numérique
Aller sur sa page

Vous aimez cet article ?
Ceux-là devraient vous intéresser :